Erreur
  • Échec du chargement du fichier XML
  • http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml
  • XML: failed to load external entity "http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml"

International

Publié dans International

Emmanuel Macron devant le Congrès : «Je sais que je ne réussis pas tout»

Juil 11, 2018
Emmanuel Macron devant le Congrès : «Je sais que je ne réussis pas tout»

Emmanuel Macron s'est exprimé ce lundi 9 juillet devant les députés et sénateurs français réunis en Congrès à Versailles. Ce discours, boycotté par une partie de l'opposition, notamment par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon était destiné à préciser le cap politique du président et de son gouvernement pour les prochains mois.

Cet article est régulièrement mis à jour,

Devant le Congrès réuni à Versailles, Emmanuel Macron a démarré sur une note d'humilité et d'auto-critique : « Je sais que je ne peux pas tout, je sais que je ne réussis pas tout ». Il a assuré ne pas oublier « les peurs, les colères accumulées pendant des années qui ont conduit notre pays à ce choix. Elles ne disparaissent pas en un jour, elles n'ont pas disparu en une année ».

Le chef de l'Etat est revenu sur la critique d'une politique pour les riches en assurant ne pas aimer les « castes », les « rentes » et les « privilèges » et vouloir une politique pour les entreprises : « Une politique pour les entreprises, ce n'est pas une politique pour les riches. C'est une politique pour toute la nation, une politique pour l'emploi, une politique pour les services publics » et « pour ceux qui restent en marge ».

Je n'aime ni les castes, ni les privilèges...
Emmanuel Macron 09/07/2018
Écouter

Révision constitutionnelle

Il a fait part de son souhait de réviser la Constitution pour lui permettre d'écouter les parlementaires et leur répondre lors des rendez-vous à Versailles, devant le Congrès. La révision constitutionnelle sera examinée à partir de mardi en première lecture dans l'hémicycle de l'Assemblée.

Le président de la République a annoncé un plan de « baisse » des dépenses publiques dans « les prochaines semaines ». Il a promis « des choix forts et courageux ».

Emmanuel Macron a également salué le travail et l'engagement des parlementaires durant cette première année de quinquennat : « Vous avez engagé des chantiers d'une ampleur jamais vue », a-t-il affirmé, en citant la formation professionnelle, l'apprentissage, et le logement.

Emmanuel Macron a annoncé qu’il recevrait au mois de juillet les 100 premières entreprises françaises pour solliciter leur engagement « en termes d'apprentissage, d'emplois dans les quartiers difficiles ».

« Rien ne changera pour les retraités d'aujourd'hui »

Sur la réforme des retraites, le président a dénoncé des rumeurs faisant croire « que nous voudrions supprimer les pensions de réversion ». « Rien ne changera pour les retraités d'aujourd'hui », a-t-il affirmé. « Pour la première fois ce qui a été choisi n'a pas été de faire une économie sur les retraités d'aujourd'hui ou ceux qui s'apprêtent à partir à la retraite, mais de refonder un système de retraite juste, unique, transparent, qui viendra progressivement remplacer la quarantaine de systèmes existants ».

Le dossier éducation a également été ouvert, le président en faisant « le combat de notre siècle ».  Emmanuel Macron a rappelé les réformes portant sur l'école obligatoire à trois ans ou le dédoublement des certaines classes.
 Un plan pauvreté,  issu d'une concertation lancée fin 2017, sera présenté « en septembre » et mis en oeuvre « en 2019 », a annoncé Emmanuel Macron, promettant « un accompagnement réel vers l'activité » pour les personnes « les plus fragiles ».  « Elle ne se contentera pas de proposer une politique de redistribution classique, mais une politique d'investissement et d'accompagnement social. Non pas de nouvelles aides, en solde de tout compte, mais un accompagnement réel vers l'activité », a-t-il ajouté.

« L'Etat providence du XXIe siècle »

« La réforme de l'assurance chômage ou la santé au travail », seront des sujets évoqués avec les principales organisations patronales et syndicales, le 17 juillet pour « jeter les bases d'un nouveau contrat social », selon les mots du président français. « La priorité de l’année qui vient est simple : nous devons construire l’Etat-providence du XXIe  siècle », a-t-il poursuivi, « un Etat-providence émancipateur, universel, efficace,responsabilisant ».

Enfin le président français a abordé la lutte contre le terrorisme islamiste : « le travail doit se poursuivre sans fébrilité et sans relâche. C'est celui d'une génération ». Depuis le début de son quinquennat, il a rappelé que la France avait été frappée à trois reprises à Marseille, Trèbes/Carcassonne et Paris, en mai dernier. Se faisant, il a tenu à rappeler que la République n'avait « aucune raison d'être en difficulté avec l'islam, pas davantage qu'avec une autre religion, la laïcité veut simplement que soit garantie à chacun la liberté de croire et de ne pas croire ». A l'automne, un cadre et des règles seront donnés à l'islam de France, deuxième religion du pays, « garantissant qu'il s'appliquera partout de manière conforme aux lois de la République », a indiqué le chef de l'Etat.

Les migrants

« Jamais la France n'acceptera des déportations » de migrants « à travers l'Europe », une phrase choc prononcée devant les parlementaires au moment où l'Europe est secouée par une vague de nationalismes. « Toute politique nationaliste de court terme ne règlera en rien la situation migratoire ». « Nous devons nous montrer fidèles à notre Constitution qui protège de manière inconditionnelle ceux qui demandent l'asile mais impose des règles précises à ceux qui, pour des raisons économiques, quittent leur pays pour rejoindre le nôtre », a-t-il précisé. Emmanuel Macron a cette occasion dit la nécessité de « refonder notre partenariat avec l'Afrique » d'où part une « jeunesse du désespoir », qui n'a « pas droit dans une large majorité à l'asile ».

ludovic MARIN / AFP

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Video galleries

logotwitterFacebook