Erreur
  • Échec du chargement du fichier XML
  • http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml
  • XML: failed to load external entity "http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml"

Economie

Publié dans Economie

Secteur des assurances : La part est 1,5% du PIB

Déc 11, 2017
Secteur des assurances : La part est 1,5% du PIB

Les acteurs du secteur des assurances entendent redorer le blason du secteur des assurances pour augmenter leur produit intérieur brut. C’est ce qui ressort d’un séminaire de sensibilisation et de concertation sur le management des risques et des assurances des entreprises, organisé hier, vendredi 8 décembre, à Dakar par le Cnp.

Le secteur des assurances au Sénégal est mal en point du point de vue structurel, organisationnel et managérial. Et ceci fait de lui, le secteur le moins productif au produit intérieur brut (Pib). En effet, «la part des assurances dans le Pib est seulement de 1,5% sur plus de 12 500 entreprises immatriculées, soit seulement 10% assurées», a vigoureusement déploré Mouhamadou Moustapha Noba, président de la Fédération sénégalaise des sociétés d’assurances (Fssa). Il l’a fait savoir, hier vendredi 8 décembre, à Dakar, lors d’un séminaire de sensibilisation et de concertation sur le management des risques et des assurances des entreprises», sur initiative du Conseil national du patronat sénégalais (Cnp) en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer à l’attention de la Fssa et du Syndicat des assureurs conseils africains (Saca). Aujourd’hui, selon lui «les risques managers sont les traditionnels soucis», a-t-il avoué. Nous avons des solutions à portée de main pour protéger le patrimoine de l’entreprise. Mais ce qui faut défaut c’est la communication. Le sénégalais n’a pas encore la culture de l’assurance. Et j’en veux pour preuve, les incendies dans les marchés et autres notamment ce qui vient de passer au ‘’Parc Lambay’’ est suffisamment éloquent pour prouver à combien les sénégalais n’ont pas fini de comprendre l’importance de s’assurer», regrette-t-il.

Toutefois, il fait remarquer qu’ «il y a un énorme travail d’image des assureurs auprès des populations. Et ce travail est interne aux assureurs», a-t-il soutenu tout en indiquant ceci: «Nous devons systématiquement travailler à rendre notre image beaucoup belle pour développer ce secteur qui en dépit de tout continue de créer de l’emploi et par ricochet de la richesse».

Racky Wane, présidente du Syndicat des assureurs conseils africains (Saca) dira: «J’estime que des rencontres du genre sauront apporter des idées nouvelles à valoriser pour développer ce secteur, aujourd’hui, plus proactif en terme de mobilisation de ressources pour le financement de projets du Sénégal», a-t-elle soutenu. Et pour se faire, ajoute-t-il: «Tous les acteurs doivent se mobiliser et s’inscrire dans une dynamique de revaloriser la profession, qui semble bien mal compris par les populations», estime-t-elle.

SudOnline

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Video galleries

logotwitterFacebook