Economie

Publié dans Economie

Présidence de la commission de l’UEMOA, vice-gouvernance de la BCEAO : Macky perd et gagne

Avr 11, 2017 Hit: 32 Écrit par 
Présidence de la commission de l’UEMOA, vice-gouvernance de la BCEAO : Macky perd et gagne

Un nouveau camouflet diplomatique pour le Sénégal qui vient de perdre la présidence de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) au profit du Niger. Le président Mahamadou Issoufou a réussi en effet, lors de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de cette instance sous régionale qui s’est tenue à Abidjan hier, lundi,  à «imposer» à la tête de l’institution son Commissaire Abdallah Boureïma, en remplacement de Hadjibou Soumaré. Ne serait-ce que pour un mandat unique ! Le Sénégal qui avait déjà désigné l’ancien ministre en charge du Budget, Abdoulaye Diop, pour succéder à l’ancien Premier ministre de Me Wade, devra encore attendre jusqu’en 2021 pour que ce poste lui revienne pour de bon. Le président Macky Sall aura finalement abdiqué, la Vice-gouvernance de la BCEAO en poche, en réponse à la sollicitation de ses pairs qui ont coupé la poire en deux.

«Dans un esprit de solidarité et de fraternité et dans le souci de permettre la poursuite du bon fonctionnement de l’Union, le président Macky Sall a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique».

C’est un communiqué de la présidence de la République sur les conclusions de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine (UEMOA) tenue hier, lundi 10 avril 2017 à Abidjan, qui renseigne ainsi sur l’abdication du Sénégal face à l’entêtement du Niger à présider la Commission de l’UEMOA. Macky Sall a pris cette décision «en application des dispositions de l’Acte additionnel n°07/ 2011/ CCEG/ UEMOA qui stipulait que le Sénégal devait assurer un mandat unique de quatre ans au terme duquel le Niger seul devait présenter un candidat pour le poste de président de la Commission de l’UEMOA», explique la source.  Et de préciser qu’en outre, «la Conférence a décidé qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA».

LE SENEGAL OBTIENT LA PRESIDENCE DU CONSEIL REGIONAL DE L’EPARGNE PUBLIQUE ET…

Toutefois, le Sénégal qui a perdu une bataille, en gagne une autre car la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers va revenir à notre pays, avec effet immédiat, en plus de la vice-gouvernance de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). «D’autre part, dans le sens de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique. La Conférence a enfin salué l’esprit d’ouverture du Président Macky Sall et son leadership dans la sous-région».

La session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA à laquelle le président Macky Sall a pris part hier à Abidjan, à l’invitation du président en exercice de l’institution sous-régionale, le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a examiné, entre autres questions, le fonctionnement de l’Union, en particulier le renouvellement du mandat des membres de la Commission de l’UEMOA. Aussi, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont, après un profond échange, entériné la nomination des nouveaux Commissaires et d’autres fonctionnaires au sein des organes et institutions spécialisées de l’UEMOA, conclut la même source.

Pour info, alors que le 20 février 2017, Dakar a désigné, et la décision a été annoncée à Alassane Ouattara, le remplaçant de Cheikh Hadjibou Soumaré, en la personne d’Abdoulaye Diop, ancien ministre chargé du Budget, Niamey avait déjà notifié son souhait d’obtenir le poste de la présidence de la Commission de l’UEMOA à Alassane Ouattara, président en exercice de l’organisation sous-régionale dès début mars. Et, pour motiver sa demande, le Niger a invoqué l’accord ci-haut mentionné (l’Acte additionnel n°07/ 2011/ CCEG/ UEMOA), remontant en 2011, entre l’ancien chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, et son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou. Mais, pour Dakar, du moment où le Niger n’avait pas en contrepartie lâché au profit du Sénégal, comme stipulé dans le fameux protocole, le poste de Vice-gouverneur de la BCEAO, ce qui est désormais fait, notre pays était en droit de briguer la Présidence de la Commission de l’UEMOA.

RFI

Dernière modification le mardi, 11 avril 2017 15:07
Lu 32 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

AUDIO

-Habiter ici et vivre
Habiter ici et Vivre la-bas au Bled : immigration en questions. La chaine YOUTUBE de pape Cissoko ...

Calendrier

« Avril 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Video galleries