Art & Culture

Les cars rapides, symboles du Sénégal, au Musée de l'Homme à

Le nouveau Musée de l'Homme, qui rouvrira en octobre prochain à Paris, présentera dans ses collections un « car rapide » sénégalais. Les cars rapides, ce sont des fourgonnettes jaune et bleu, décorées à la main, qui sillonnent les rues des grandes villes du Sénégal. Des milliers de Sénégalais les empruntent chaque jour. Depuis 2005, le gouvernement s'est lancé dans un programme de renouvellement du parc. Les cars rapides sont remplacés par des bus de marques indiennes et chinoises. Leur place sera donc bientôt au musée.

Avec notre correspondante à Dakar, Carine Frenk

Comme il y a les fameux bus rouges de Londres ou les taxis jaunes de New York, les cars rapides sont l'un des symboles du Sénégal. Mais d'ici 2018, ils auront disparu de la circulation.  « Ces véhicules ont fait leur temps, explique Alioune Thiam, directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud). Ils ont rendu énormément de services aux populations en termes de mobilité. Mais voilà qu’aujourd’hui, ce sont des véhicules polluants qui sont source d’insécurité routière. Il fallait bien procéder à leur renouvellement et procéder également à la professionnalisation des acteurs. »

Sur le parking de la mairie de Liberté 3, un de ces vieux cars rapides est en train d'être repeint. C'est lui qui représentera ses condisciples disparus au nouveau Musée de l'Homme afin de témoigner d'une époque.

Alain Epelboin, un des commissaires scientifiques du Musée de l'Homme : « Ces cars rapides, au départ, ce sont des objets mis au rebut du Nord, qui ont été revendus dans les pays du Sud. Mais ils ont été réinvestis à la fois par des savoir-faire techniques, de mécanique, de débrouillardise et en même temps, réinvestis en termes d’objets esthétiques par des peintures spécifiques, mais également par toute une série de protections magiques correspondant aux cultures sénégalaises. Le rôle d’un musée, c’est justement de garder pour les générations futures, les témoignages des cultures matérielles et immatérielles. Nous sommes dans notre rôle ». Un car rapide en face de la tour Eiffel, ce sera à partir du 17 octobre prochain.

"Les femmes d'Alger" de Picasso a atteint les 180 millions de dollars en 11 minutes, la statue longiforme de Giacometti «L'Homme au doigt» aussi,(Sénégal-international)

"Et si vous saviez que Picasso, après sa traversée du désert, a retrouvé l'inspiration crétrice dans un cabinet de curiosité d'objets venus d'Afrique.

Après la période coloniale, les explorateurs, ethnologues, etc, avaient rammené des souvenirs, des objets d'art aux formes différentes et "impressionnantes" c'est par la forme que les deux continents se sont dits oui et voici le résultats. L'art sans frontière peut nous apporter beaucoup, instruisons nos regards et enseignons l'art aux enfants, puisse l'Afrique compter aussi avec l'art comme outil économique du 20 ème siécle, l'asie l'a déjà compris" Pape CISSOKO ichrono

Lundi soir à New York, le tableau de Picasso Les femmes d'Alger, version O est devenu l'oeuvre la plus chère adjugée en vente publique. Le tableau s'est envolé à près de 180 millions de dollars. La folle spirale du marché de l'art n'est apparemment pas en train de retomber.
Les enchères ont ouvert à 100 millions de dollars. Trois minutes plus tard, le tableau avait déjà atteint son estimation de 140 millions de dollars. Quelques minutes plus tard il égalait le record du Picasso le plus cher. Allait-on en rester là ? Non. Il restait encore assez d'enchérisseurs pour faire grimper Les femmes d'Alger au rideau.
En tout, il n'aura pas fallu plus de onze minutes et demi pour atteindre les 179,36 millions de dollars. "Sous vos applaudissements", comme on dit. Ce n'est pas le plus beau, ce n'est pas le plus grand, ce n'est même pas le plus historique des Picasso. Mais c'est désormais le plus cher.
Des harmonies de rouge, bleu et jaune vif
Il provient d'une série de 15 tableaux inspirée du célèbre chef d'œuvre de Delacroix : Les femmes d'Alger dans leur appartement, qui est aujourd'hui au Louvre. Le Picasso qui s'est vendu hier est-il le plus beau de la série ? Difficile à dire. Il est en tout cas le plus coloré. Des harmonies de rouge, bleu et jaune vif rappellent bien sûr l'Orient qui constituent, pour Picasso lui-même, un hommage à Matisse. Et pourtant ces femmes d'Alger est un tableau qui date des années 50, une période de Picasso qui n'est pas considérée comme la meilleure.
Mais ça change. Le marché découvre cette période durant laquelle Picasso peignait des variations d'après des chefs-d'oeuvre du passé. Comme les Ménines de Velasquez. Les raisons qui ont fait que le tableau de Picasso a battu tous les records hier soir sont multiples. D'abord, cest un grand tableau : 1m14 X1m46. Il y en a très peu de ce format sur le marché. Ensuite, sur les quinze tableaux de la série d'après les femmes d'Alger, 10 sont dans des musées. Enfin, un détail de grande importance pour les collectionneurs, ce tableau n'a eu que deux propriétaires depuis 1955. Celui qui le vendait hier l'avait acheté aux enchères en 1997 pour 31 millions de dollars.
L'acheteur va rester encore secret quelques temps
La maison de ventes Christie's semblait sûre de son coup. Elle avait garanti un prix d'adjudication minimum. Si elle a conçu sa campagne médiatique autour du Picasso, il ne faut pas oublier les 35 œuvres majeures que comportait la vente d'hier soir. À commencer par un Giacometti, qui lui aussi a battu tous les records en partant à 141,28 millions de dollars. L'ensemble de la vente était estimé à 500 millions. Christie's en espérait un peu plus, évidemment, elle n'a pas été déçue puisque c'est plus de 705 millions de dollars que cette vente aura rapporté.
L'acheteur va rester encore secret quelques temps. Mais on disait hier chez Christie's que chaque semaine apporte son nouveau lot de nouveaux collectionneurs de plus en plus fortunés. Il y a les historiques et des nouveaux, notamment des chinois et des asiatiques. Qui veulent mettre le paquet sur des valeurs sur qui n'en finissent pas de grimper.
Mais jusqu'où ira-t-on ? Un jeune expert a confié qu'il était certain de voir un jour une œuvre d'art atteindre le milliard de dollars. Il ajoutait qu'il est plus facile de lever le bras pour enchérir que pour peindre un chef d'œuvre. À ceux que ces chiffres scandalisent ou effraient, l'écho répond : Aimez-vous Picasso ? Aimez-vous Giacometti ? L'amour a-t-il un prix ?
Crédit Image : EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP Crédit Média : Monique Younès par Monique Younès , La rédaction numérique de RTL

Une statue de Giacometti détrônée
Dans un secteur où les prix ne cessent de grimper, Christie's a aussi battu le record mondial pour une statue avec L'Homme au doigt du Suisse, Alberto Giacometti. Ce bronze longiligne d'1,77 m, dont il n'existe que six moulages au monde, estimé à 130 millions de dollars, a été adjugé en trois minutes 141,28 millions de dollars, là encore sous les applaudissements.
Ici l'agent au téléphone avec son client qui vient de remporter l'enchère du Picasso.
Il a battu le record détenu par une autre œuvre Giacometti, L'homme qui marche, qui avait été adjugée 65 millions de livres (103,93 millions de dollars) en 2010 chez Sotheby's à Londres.
Les enchères, intitulées «Explorer l'avenir à travers le passé», ont vu aussi un record mondial tomber pour le Français Jean Dubuffet, dont la toile Paris Polka, a été adjugée 24,80 millions de dollars, soit trois fois plus que le record établi en novembre 2014 chez Sotheby's pour La Cité fantoche (7,44 millions).
«Je n'ai jamais vu une salle aussi pleine», s'est réjoui après les enchères Jussi Pylkkanen, soulignant qu'elles avaient opposé des acheteurs du monde entier.
Les ventes d'art de printemps à New York ont commencé le 5 mai avec l'art impressionniste et moderne chez Sotheby's, qui a fait sa deuxième meilleure soirée de son histoire dans cette catégorie, avec des ventes de 368,3 millions de dollars. Les ventes continuent les 12, 13 et 14 mai avec les enchères d'art contemporain chez Sotheby's le 12, celles de Christie's le 13 et les enchères d'art impressionniste et moderne chez Christie's le 14.
Les enchères d'œuvres d'art avaient déjà battu des records en 2014, avec un chiffre d'affaires mondial de 15,2 milliards de dollars, contre 12,5 en 2013, selon Artprice, leader mondial des données du marché d'art. Ce marché offre actuellement des rendements annuels de +10% à 15% pour les œuvres supérieures à 100.000 dollars, selon la même source.
www.figaro.fr

Haby DIALLO artiste plasticienne internationale redonne vie au plastique (écolo), tout en s’exprimant sur divers supports.

 

Diplôme des beaux-arts Dakar 1997 Paris jeunes talents 2007 Formation infographie 2009
Mon approche artistique est en lien avec l'art récup, en effet le support sur lequel je travaille est le plastique transformé traité et ensuite sublimé
Mes CRéAS I AM
Ces réalisations sont le fruit de maintes recherches avec le support plastique, en effet mon souci de préserver notre environnement m'amena à recycler tous type de plastique, tout d'abord les sachets que je rendais plus compact pour en faire des toiles, ensuite l'utilisation de bouteilles que je transformais en bouquet de fleurs et enfin la création d'objets utiles dans la vie de tous les jours (étuis sacs mobiliers)

Ichrono.info se veut un site révolutionnaire en cela qu'il essaie de promouvoir les artistes et leurs œuvres tout en instruisant le regard des gens. Merci à Haby de nous avoir fait confiance et nous lui disons bienvenue dans ichrono. Pape CISSOKO ------

2014 Exposition CRéAS I AM Edition PARTCOURS Dakar
Stage initiatique Workshop Ile de la Réunion autour du recyclage
RECYCLAGE POETIQUE Exposition off biennale Dakar
Exposition Off Biennale avec ImagoMUNDI
2013 Recyclage plastique création de sacs étuis
Boutique Extra Elle Paris / Ile de la Réunion
2012 Biennale off Dakar (Collective) Clin d'œil à la biennale Nancy (Collective) Art en balade Paris (Collective) 2011 Exposition Art en Balade Paris (Collective) 2010 Workshop autour du plastique Dakar (Collective) Festival St Malo (Collective) Bastille quartier libre (Solo) Journée de la Femme (Collective) 2009 Workshop Installation peinture Rennes Exposition peinture Regard sur cours Dakar 2007 Paris jeunes talents (Solo) 2006 Exposition peinture sur plastique Paris 2005 Exposition peinture Dakar Regard sur cours Exposition peinture sur toile Paris Bastille Exposition teinture sur tissu Belgique 2002 Biennale off Dakar (Collective) 1999 Exposition Peinture La Rochelle (Solo) 1998 Exposition Femin' art Dakar (Collective) Stage d'initiation en teinture sur tissu Suisse, Ile de la Réunion, Dakar auprès d'adultes et d'enfants DIALLO HABY 4 PASSAGE BASFROI 75011 PARIS 00336 46 59 89 32
Rue 19 angle corniche Médina/ Sénégal 00221 77 535 71 18 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , http://www.creasiam.org

POURQUOI J’AI PAS MANGÉ MON PÈRE de Jamel Debbouze / Un film instructif et marrant

 

Résumé : L'histoire trépidante d'Édouard, fils aîné du roi des simiens, qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d'eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l'habitat moderne, l'amour et même... l'espoir. Généreux, il veut tout partager, révolutionne l'ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité... celle où on ne mange pas son père.
On y croyait envers et contre tous au premier film de Jamel Debbouze, écrit par Jamel Debbouze, réalisé par Jamel Debbouze et interprété par Jamel Debbouze. Les extraits dévoilés laissaient entrevoir une comédie délirante pétrie dans l'humour si reconnaissable de son auteur survolté, les thématiques sur le rejet social pouvaient prétendre à un peu d'intelligence de fond derrière la farce hilarante, la plastique témoignait d'une volonté de repousser les limites de la technologie de la motion capture, le développement du projet étalé sur de longues années augurait un film travaillé et soigné, et enfin, le budget colossal offrait les moyens de mettre en images son univers original, adapté du roman de Roy Lewis. On y croyait... Mais en cinq minutes, Pourquoi J'ai pas Mangé mon Père balayait déjà toutes nos attentes et nos espoirs.
"Pourquoi j'ai pas mangé mon film"... Conçu entièrement autour de l'humour et de la personnalité agitée et atypique de Jamel, Pourquoi J'ai pas Mangé mon Père se cogne très vite la tête contre les limites de son style comique, qui ne suffit pas à lui-seul pour tenir un long-métrage tout entier. Pire, il ne le supporte que sur une très courte durée (celle du sketch tout au plus) et au bout de seulement quelques instants passés dans son univers étonnant, Pourquoi J'ai pas Mangé mon Père se répète déjà et énerve. L'aventure à venir devient alors une longue torture interminable qui pèche à tous les niveaux, de son scénario sans aucune construction, à son esthétique faussement séduisante et en définitive mal exploitée, tristement vilaine et ironiquement rétro-moderne, en passant par son manque d'inspiration permanent. Lourd, niais, hystérique et pas drôle, Pourquoi j'ai pas mangé mon père est un triste échec artistique en regard des ambitions et des moyens mis en oeuvre. La critique complète sur Mondociné

"Un très beau film, certaines critiques ne ménagent pas Djamel, mais je suis allé voir ce film, il est instructif, rigolot, amusant. On y rit tout en apprenant des choses sur l'histoire, le changement des mentalités, la générosité , la découverte du feu, de la chasse, de la cueillette et de lucie".   Pape Cissoko  ichrono.info

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries

logotwitterFacebook