Art & Culture

Architecture futuriste et les  tours  du monde /par pape Cissoko

 

Les tours sont des constructions fascinantes. L'homme, l'architecte est un homme de science, il construit après avoir modelé, conceptualisé son plan. Aucune construction aujourd'hui ne doit laisser la place à l'approximation, notre vie est si chère que notre maison, nos bureaux doivent respecter des normes scientifiques. J'ai espoir que nos architectes africains et sénégalais en particulier avec la nouvelle revue sur l'Architecture dirigée par Mr Cheikh Sadibou DIOP et ses pairs feront changer les mentalités. On ne s'improvise pas architecte , on le devient via un cursus. La gestion de l'espace, le futurisme poussent les architectes à plus d'audace et d'innovation, voici des exemples à travers le monde. Pape cissoko

Lu 1330 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Citron copté par l'art à Menton en France

Fév 25, 2014
Hit: 1102
Écrit par
Le Citron copté par l'art à Menton en France

L’ART avec des citrons, des agrumes

En 1929, Menton est encore le premier producteur de citron du continent. Un hôtelier a l’idée d’organiser une exposition de fleurs et d’agrumes dans les jardins de l’Hôtel Riviera. Le succès est tel que l’année suivante, la fête descend dans la rue : des chariots d’arbustes plantés d’oranges et de citrons évoluent avec de charmantes Mentonnaises. La municipalité, désireuse de développer le tourisme, cherche à donner au défilé une couleur typiquement locale

la Fête du Citron® naît en 1934.

 

Deux ans plus tard, est lancée la première exposition d’agrumes et de fleurs dans les jardins Biovès. François Ferrié est chargé de concevoir les dessins des chars en citrons et en oranges et des motifs dans les jardins. Une réussite, qui se confirmera d’année en année.

" Nous pouvons créer avec tout, c'est notre imagination qu'il faut libérer" Pape Cissoko

Lu 1102 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'Afrique «Happy» le chante sur la Toile

Fév 25, 2014
Hit: 1088
Écrit par
L'Afrique «Happy» le chante sur la Toile

L'Afrique est Happy, et le « buzze » haut et fort, sur la Toile. De nombreux internautes du continent se mettent en scène dans des vidéos qui reprennent le dernier le clip de Pharrell Williams, sur les réseaux sociaux.

Depuis quelques semaines, une épidémie de joie se répand sur la Toile. Elle se propage de continent en continent, en passant par les plateformes d’échanges de vidéos et les réseaux sociaux. C'est le dernier titre de l’artiste américain Pharrell Williams, Happy, qui en est à l'origine. Cette vidéo interactive, d'une durée de 24 heures, diffusée sur un site dédié, a été conçue par les We Are From LA, deux jeunes réalisateurs français, et « clippeurs » de génies, Pierre Dupaquier et Clément Durou, qui résident à Los Angeles.

Le clip de Pharrell a été dévoilé fin novembre 2013. On y découvre des adultes joyeux, des enfants heureux, dansant au rythme de la musique, et qui déambulent, avec une bonne humeur franchement contagieuse, dans leur environnement quotidien.

Réaction en chaîne des internautes

Depuis fin janvier, les internautes produisent à leur tour des centaines de vidéos amateurs, autrement appelées des « lipdubs », qui reprennent le succès planétaire de Happy. Les meilleures réalisations sont regroupées sur le site We Are Happy From.com et sur une page Facebook du même nom. En Afrique, le phénomène prend de l’ampleur, comme le démontre cette version béninoise, We are happy from Cotonou, réalisée par Stéphane Brabant et produit par Afrikafun, qui a été postée dimanche dernier, sur Youtube.

La version We are happy from Cotonou est particulièrement réussie, et offre en bonus, sur le générique, le making-off du « lipdub ».

Tout le clip est un hommage subtil rendu au chanteur américain, dont la famille est originaire du Bénin. Le site We are happy from... comprend aujourd’hui, près de 300 vidéos de même qualité, et la démonstration éclatante, que le Web, donne aux internautes du monde entier, la possibilité de partager, avec bonheur, une certaine joie de vivre.

Rfi

Lu 1088 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Expo " Iba NDIAYE" à St Louis du Sénégal du 11 au 20 février 2014

Iba Ndiaye est né en 1968 à Saint-Louis du Sénégal. Il vit et travaille à Guet Ndar. Pêcheur en pirogue à l'âge de 12 ans, il est envoyé à 17 ans en formation chez un grand peintre piroguier à Dakar Yoff. Son talent fougueux éclate dans les couleurs chatoyantes dont il orne les flancs des pirogues de pêche ou de course... et sur les piliers des Mbar, les petits auvents communautaires qui font face à l'océan. Après 10 ans d'absence, Iba Ndiaye est de retour et nous propose une exposition originale intitulée « du fleuve à l'océan ».

 

Résidence poético-picturale en partenariat avec le Cercle des poètes et des écrivains de Saint-Louis. Des ateliers ludiques et pédagogiques avec le public scolaire : Horaires et jours d'ateliers : Mercredi et jeudi de 9h30 à 11h30 et de 15h30 à 17h30 Atelier peinture et conte Public : grandes sections, classes de CP et CE1 Atelier Eco Art' Public : du CP au CM2 Atelier peinture et poésie Public : Classes primaires du CE1 au CM2. Atelier d'écriture poétique Public : Classes de CE2 à CM2 Projection de documentaires en lien avec le fleuve, l'océan, la pêche de 16 h à 18h qui seront suivis de conférences ou débats animés par des acteurs de la pêche . Peintures et construction de pirogues modèles réduit. l'Artiste sera à la disposition du public pour parler de son art et dévoiler les significations des symboles picturales sur les pirogues. Ces visites se feront de manière conviviale, autour d'un thé à la menthe.

 

Lieu :
Institut français du Sénégal
Antenne de Saint-Louis
Avenue Jean Mermoz
BP 368 Saint Louis

Lu 1044 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

-Habiter ici et vivre
Habiter ici et Vivre la-bas au Bled : immigration en questions. La chaine YOUTUBE de pape Cissoko ...

Video galleries