"Notre nature était généreuse et onnefaisait pas attention. lesmutations sociales ont  prisledessus et l'homme qui était au centre se retrouve en périphérie et coincée. Il doit tout penser pour mieux agir, on  ne doit plus vivre de façon incndérée. Il faut penser demain, le futur et commencer illico à vivre autrement". PB CISSOKO

Sénégal – Et si environnement et alimentation favorisaient cancers et AVC

Et si notre environnement et notre alimentation favorisaient certains cancers et AVC au Sénégal ? Environnement et cancer Même s'il est encore assez difficile de démontrer le niveau de « dangerosité » de certains facteurs polluants environnementaux, de plus en plus d'études scientifiques pointent la corrélation entre la pollution et certains cancers. En effet, selon l'Institut National du [...]

Cécile Thiakane ethicienne et activiste :Et si notre environnement et notre alimentation favorisaient certains cancers et AVC au Sénégal ?

Environnement et cancer

Même s'il est encore assez difficile de démontrer le niveau de « dangerosité » de certains facteurs polluants environnementaux, de plus en plus d'études scientifiques pointent la corrélation entre la pollution et certains cancers. En effet, selon l'Institut National du Cancer en France

« Les dernières données scientifiques disponibles confirment que l'exposition prolongée à des niveaux élevés de pollution atmosphérique constitue un facteur de risque non négligeable de cancers du poumon».

Sur la même ligne, les experts du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont passé au crible les études scientifiques disponibles évaluant le lien entre pollution atmosphérique et risque de cancer. Ils ont conclu, en octobre 2013, que la pollution atmosphérique est cancérigène pour l'homme.

Aujourd'hui, force est de constater que Dakar est une ville très polluée, d'autres grandes villes au Sénégal le sont aussi. Dakar suffoque, bien qu'étant une presqu'ile, Dakar manque cruellement d'air. L'urbanisation de Dakar s'est faite sans ceinture verte. Les arbres ont été les grands oubliés de son plan d'urbanisation. Aujourd'hui trouver un espace vert dans un environnement sain dans l'agglomération dakaroise est assez rare. Exceptés le parc forestier et zoologique de Hann et la forêt classée de Mbao, les grands espaces verts dans l'agglomération de Dakar sont malheureusement des endroits avec des eaux stagnantes, insalubres : zone de captage ou vallée de Mbeubeuss...

La gestion des déchets dans un cycle complet : collecte, tris, recyclage est assez problématique au quotidien. Les saletés jonchent fréquemment les rues de Dakar et de nos autres grandes villes. Très peu de quartiers sont épargnés par ce spectacle combien désolant. La décharge d'ordures à ciel ouvert non administrée de Mbeubeuss dans la banlieue dakaroise ajoute un crucial et préoccupant problème à cette gestion des déchets urbains.

Est aussi facteur de pollution la fumée, chargée de micro particules extrêmement dangereuses pour les poumons et émanant des pots d'échappement des vieilles carcasses de voitures fréquentes dans nos grandes villes notamment à Dakar. On se demande d'ailleurs comment celles-ci obtiennent l'autorisation de circuler à l'issue de leur contrôle technique. Plus préoccupant encore, certaines roulent de surcroit avec du mauvais carburant. A titre d'exemple : la zone de Point E, lieu de concentration dense d'activités -bureaux, banques, restaurants, universités, cliniques- offre un spectacle désolant surtout en heure de pointe. Il suffit de voir les embouteillages. Difficile de comprendre que des gens puissent respirer dans une telle atmosphère.

Les sources de pollution, nombreuses, sont malheureusement bien présentes dans le quotidien de beaucoup de sénégalais vivant dans les grands pôles urbains. Sachant que cette pollution a fort impact sur notre environnement, le problème de santé publique semble être saillant. Même s'il n'existe pas encore de données chiffrées tangibles sur la corrélation entre celle-ci et l'augmentation de certaines pathologies, le doute n'est pas permis. Cela cause déjà et causera davantage de gros problèmes de santé publique dans un futur proche. Ne serait-ce pas in-fine un terrain fertile à l'augmentation de certains cancers ?

Avec le boum démographique que connaitrons dans 20 ans, nous devrons faire face à de nombreux défis et à des enjeux sociaux et environnementaux de taille. La pollution de nos villes augmentera considérablement. Il y a urgence à penser les plans d'urbanisation de nos nouveaux pôles urbains dans une vision holistique en y intégrant des concepts de smart city ou sensitive city.

Habitudes alimentaires, cancer et AVC

Comme l'environnement, certains facteurs nutritionnels de notre alimentation ont aussi un fort impact sur notre santé. Dans ce domaine aussi, des études ont mis en évidence l'influence de certains facteurs nutritionnels sur le risque de développer un cancer ou un AVC.

Au Sénégal, nos succulents et prisés plats à base de riz, trop amidonné, ont tendance à être trop gras et ou trop salés par rapport à l'apport journalier recommandé dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Les additifs culinaires, notamment les bouillons que nous retrouvons dans le panier de la ménagère sénégalaise ne sont pas sans danger pour notre santé. Nos modes de préparations qui consistent à faire mijoter longtemps nos plats, favorisent une cuisson trop longue des viandes et les légumes. La conséquence étant d'appauvrir leurs apports nutritifs. Le poisson grillé voire carbonisé, sujet à contenir l'acrylamide, substance reconnue récemment comme hautement toxique favorisant le cancer représente donc un vrai danger.

Des études ont démontré aussi que des cuissons à température élevée donnent naissance à des substances mutagènes et que des animaux exposés à ces substances, développent des cancers, notamment gastro-intestinaux. Par ailleurs les études épidémiologiques ont démontré que les personnes qui mangent le plus de viandes grillées, roussies, rôties ont plus de risques que les autres de développer un cancer du côlon, du sein, de la prostate ou du pancréas. Par ailleurs, certaines de nos habitudes alimentaires, notamment trop sucrer nos boissons chaudes et froides feraient monter le taux de sucre sanguin. Cela peut favoriser un index glycémique élevé, très mauvais à terme pour la santé. Il paraît même que consommer trop de sucres ou des aliments glycémiants serait un terrain fertile à certains cancers dus aux surpoids et à l'obésité.

Ces nombreux exemples mettent en exergue l'impact de certaines mauvaises habitudes alimentaires. Même s'il reste des zones d'incertitudes sur le rôle exact de certains d'entre eux, les prendre en considération permettrait d'amoindrir leur menace sur notre santé.

Ce panorama peu élogieux suscite des interrogations sérieuses autour des véritables facteurs de risque d'un cancer et d'un AVC dont l'incidence ne cesse de croître.

Au Sénégal, il manque encore de données statistiques fiables sur le cancer à l'échelle nationale. Ces insuffisances statistiques aussi bien sur l'incidence que sur la mortalité liée au cancer masquent l'ampleur du problème et détournent les stratégies vers d'autres priorités non moins préoccupantes (le paludisme, la tuberculose, le VIH/SIDA, l'insuffisance rénale, etc.).

Selon Fatima Guenoune, la présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca), ce sont plus 20 800 nouveaux cas, dont les 20 000 concernent, pour la plupart, la tranche d'âge la plus productive, et les 800 concernent des enfants

En outre, selon les prédictions de l'Organisation Mondiale de la Santé, en 2020, le monde comptera 20 millions de cas de cancer, dont les 75% seront issus des pays en développement, notamment en Afrique.

Dans notre pays où la « prise en charge » des malades du cancer n'est pas optimale, mettre l'accent sur la prévention pourrait être une croisade efficace pour faire baisser le nombre de nouveaux cas.

Des mesures préventives et pas des moindres

Nous avons la chance de pouvoir encore jouir d'une agriculture pas trop touchée par les produits phytosanitaires. Notre alimentation est aussi composée de très peu d'aliments ultra-transformés, fréquents dans les pays occidentaux, qui peuvent favoriser certaines maladies. Préservons ces acquis et adoptons des gestes responsables pour une consommation alimentaire saine sur l'ensemble de la chaine de valeur. Favorisons les aliments moins salés, moins sucrés, moins gras et en respectant un certain degré de cuisson. Réduisons aussi l'apport calorique journalier recommandé (ACJR) par l'OMS.

Avec une alimentation équilibrée et diversifiée, privilégiant les fibres, les fruits et légumes, nous pourrons réduire le risque de développer certains cancers.

Toujours à titre préventif, les autorités compétentes, via des messages d'allégation santé devraient inciter davantage les populations en plus de ce changement dans notre mode d'alimentation, à pratiquer une activité physique régulière. La marche, rapide ou pas, peut avoir un effet bénéfique sur la réduction de certains risques sanitaires ou de maladies cardiovasculaires dues à une alimentation trop calorique et un mode de vie trop sédentaire. Dommage que nous n'ayons pas toujours des villes piétons-friendly avec des trottoirs accessibles aux piétons pour favoriser la marche pour le bien-être des populations et en prévention de certains problèmes de santé publique.

Aujourd'hui il semblerait qu'un environnement sain, en favorisant la réduction au maximum des émissions de polluants, dont celles du Diesel pourrait amoindrir la pollution dans nos villes. Au Sénégal, lors d'épisodes de pic de pollution atmosphérique (qui d'ailleurs sont de plus en plus fréquents), il est nécessaire d'accompagner les populations avec des messages de prévention comme cela se fait ailleurs. En France, par exemple, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) diffuse des messages lors de pics de pollution pour inciter les personnes à réduire les activités physiques à l'extérieur, pour éviter l'inhalation de trop de polluants. Les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes, ou malades sont également invités à limiter le nombre et la durée de leurs sorties au minimum nécessaire...

Comment réduire durablement ces risques de santé publique ?

La ville africaine de demain devrait être smart en prenant davantage en compte les préoccupations de ses habitants tout en faisant converger au mieux différents domaines pour assurer le développement à long terme des sociétés sur les plans économique, social et environnemental.

Remettons l'homme, l'humain au centre des priorités pour faire émerger une nouvelle société !

Un cadre de vie mettant en exergue ces différents domaines : logements et espaces de vie, eau, assainissement, gestion des déchets, accès à l'énergie, santé, transports, mobilité, infrastructures seront repensés, conçus et intégrés dans les plans d'urbanisation pour offrir aux populations des cadres de vie agréables favorisant santé et « bien-être » des populations.

A quand ce nouveau modèle ?

Sources : www.lanutrition.fr ; http://www.e-cancer.fr ; http://www.cancer-environnement.fr ; www.scientificamerican.com ; www.pressafrik.com

 

CERCLECAD  AFROSCOPIE Cette revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires veut remplir un vide. 

L'Afrique souffre du silence de ses citoyens, on parleet raconte tout et n'importe quoi à sa place, Benoit et le cerclecad disent ceci :  convaincu que l'érudition "sans complexe" doit être mise  au service de l'émancipation des plus pauvres, des  petits, des laissés-pour-compte, des morts, desoubliés et de toutes les victimes du totalitarisme  marchand en furie dans le monde".

ichrono.info toujours à l'affût des intelligences pragmatiques et singulères ouvre ses pages pour accueillir et présenter le CERCLECAD.  Apprenons  à les connaître. N'ayons pas peur des pavets, pensons aux contenus. P B C 

CERCLECAD. NOTE DE TRAVAIL ET DE MISE AU TRAVAIL DU MARDI 17 JUILLET 2018

POUR LA SOUMISSION DES ARTICLES D'AFROSCOPIE IX/2019.

Ottawa  juillet 2018.


COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE MONDIALE DU CERCLECAD et PELE MELE /  UNE POSITION INTELLECTUELLE REVOLUTIONNAIRE ET ASSUMEE POUR DIRE L'AFRIQUE 


Bien que nous soyons officiellement en vacances, nous poursuivons notre mission scientifique et prophétique mondiale dans la production et la dissémination des ouvrages et revues savants et émancipateurs. J'envoie le dernier rappel pour annoncer la fin de soumission des articles et recensions du prochain numéro d'Afroscopie qui paraîtra en janvier 2019, sous le titre : (Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), L'inexistence de l'État en Afrique contemporaine et l'opérationnalisation des alternatives politiques émancipatrices, Afroscopie IX/2019, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2019). En attendant, j'exhorte en priorité les responsables des universités en Afrique et dans les diasporas africaine en Europe, en Amérique du Nord et dans les Antilles, à bien vouloir se procurer avec conviction les 8 premiers numéros de notre revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires.


La date de soumission était fixée au 30 juin. Revenant de l'Afrique depuis seulement quelques jours, je me suis rendu compte des difficultés d'approvisionnement en courant électrique et en Internet auxquelles font face nos chercheurs. Exceptionnellement, pour nos chercheurs vivant en Afrique, la date finale de soumission des articles et des recensions a été prorogée au 31 août 2018, au-delà de laquelle aucun texte ne sera plus reçu pour le numéro d'Afroscopie IX/2019. Dois-je rappeler que la fabrication de notre revue s'étale sur 12 mois de travail acharné et systématique et il faut beaucoup de temps pour ratisser mot à mot chaque article ?


Voilà une information que je devais donner à nos cohortes de chercheurs et chercheures disséminés dans le monde entier.


Bonnes vacances pour les uns et bon travail pour les autres,
Salutations présidentielles et prophétiques,
Nabî et Professeur Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA,
Philosophe, Sociologue et Théologien
Président du CERCLECAD
Courriels : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. & Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

N.B. Le numéro d'Afroscopie IX/2019 va publier les actes de notre colloque qui a eu lieu le samedi 9 décembre 2017 à l'Université d'Ottawa dont je diffuse en Fichier joint l'argumentaire. Bon appétit!
Un autre volume de 1000 pages A4 pour le numéro sur l'inexistence de l'État en Afrique.
COLLOQUE MONDIAL DU CERCLECAD POUR MARQUER LE DIXIÈME ANNIVERSAIRE DE SA MISSION SCIENTIFIQUE ET PROPHÉTIQUE AU XXIÈME SIÈCLE.

Lien philosophique : Benoît Awazi Mbambi Kungua, Conférence :


« DE LA BIBLIOCRATIE A LA BIBLIOTHERAPIE: Variation philosophique pour la praxis émancipatrice dans le Cerclecad » :
https://www.youtube.com/watch?v=ZkAel2oohak
TITRE : L'INEXISTENCE DE L'ÉTAT EN AFRIQUE ET L'OPÉRATIONNALISATION DES ALTERNATIVES POLITIQUES ÉMANCIPATRICES.
DATE : LE SAMEDI 9 DÉCEMBRE 2017, DE 9H00 À 16H00.
LIEU : SALLE DU SÉNAT (TABARET 083) DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA.

*II. Direction d'ouvrages et des revues.


Collectif, Le Noir et le Savoir scientifique. De la Post-colonie à la Mondialisation, Afroscopie I/2010 (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2010, 98 pages, ISBN : 978-2-296-13600-7, Prix : 12 Euros. ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Les Diasporas africaines et noires face au développement. Enjeux, Défis et Perspectives d'avenir, Afroscopie II/2012 (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2012, 115 pages, ISBN : 978-2-296-96112-8, Prix : 14,50 Euros. ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Le Bilan de 50 ans des indépendances politiques africaines et les défis de l'intégration des Africains au Canada. Histoire, Enjeux éthiques et Perspectives d'avenir pour la Renaissance africaine, Afroscopie III/2013 (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2013, 260 pages, ISBN : 918-2-296-99766-0, Prix : 27,50 Euros. ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Leadership Féminin et Action politique. Le cas des communautés africaines du Canada, Afroscopie IV/2014, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2014, 219 pages, ISBN : 978-2-296-99766-0, Prix : 23 Euros ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Les Intellectuels africains au Canada : Missions, Figures, Visions et Leaderships, Afroscopie V/2015, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2015, 390 pages, ISBN : 978-2-343-05538-1, Prix : 38,50 Euros. ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Dieu et l'Afrique. Une approche prophétique, émancipatrice et pluridisciplinaire, Afroscopie VI/2016, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2016, 659 pages, ISBN : 978-2-343-08467-1, Prix : 54 Euros. ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), La Chine et l'Inde en Afrique. Une approche postcoloniale et pluridisciplinaire. Suivi de plusieurs articles en théologie, philosophie et sciences sociales et politiques, Afroscopie VII/2017, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2017, 490 pages, ISBN : 978-2-343-11088-2, Prix : 42 Euros ; Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA (Dir.), Philosophies africaines, Études postcoloniales et Mondialisation néolibérale. Variations africaines et diasporiques, Afroscopie VIII/2018, (Revue savante et pluridisciplinaire sur l'Afrique et les communautés noires), publiée par Le Cerclecad-Harmattan, Ottawa-Paris, 2018, 716 pages, ISBN : 978-2-343-13997-5, Prix : 55 Euros.

Philosophe
Docteur en Philosophie de l'université Paris IV-Sorbonne (avec une thèse en phénoménologie : Donation, Saturation et Compréhension. Phénoménologie de la donation et phénoménologie herméneutique : Une alternative?

L'Harmattan, Paris, 2005, dirigée par le professeur Jean Luc Marion de l'Académie française) et titulaire d'un DEA en Théologie de l'université de Strasbourg, Benoît AWAZI MBAMBI KUNGUA focalise ses recherches pluridisciplinaires sur la quête d'un leadership éthique, intellectuel, prophétique et réticulaire, pour l'éclosion effective d'une "Autre Afrique", celle qui marche, fière, digne et debout, vers l'édification d'un avenir prospère pour ses populations malmenées par la crise économique dite pompeusement "mondiale". Il est l'actuel président du Centre de Recherches Pluridisciplinaires sur les Communautés d'Afrique noire et des diasporas (Cerclecad, www.cerclecad.org) basé à Ottawa, au Canada. Parmi ses ouvrages, signalons : Panorama de la Théologie négro-africaine contemporaine, L'Harmattan, Paris, 2002 ; Donation, Saturation et Compréhension. Phénoménologie de la donation et phénoménologie herméneutique : Une alternative ?, L'Harmattan, Paris, 2005 ; Panorama des Théologies négro-africaines anglophones, L'Harmattan, Paris, 2008 ; Le Dieu crucifié en Afrique. Esquisse d'une Christologie négro-africaine de la libération holistique, L'Harmattan, Paris, 2008 ; De la Postcolonie à la Mondialisation néolibérale. Radioscopie éthique de la crise négro-africaine contemporaine, L'Harmattan, Paris, 2011. Son dernier ouvrage paru est : Déconstruction phénoménologique et théologique de la modernité occidentale : Michel Henry, Hans Urs von Balthasar et Jean-Luc Marion, L'Harmattan, Paris, 2015. Son prochain ouvrage a pour titre : Le Tournant prophétique de la théologie africaine postcoloniale. De la Performativité de la Deutérose, L'Harmattan, Paris, 2017.

envoyer un mail à l'auteur

Renseignements
Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur en Philosophie de l'Université Paris IV-Sorbonne (2003) et DEA de Théologie de l'Université Marc Bloch, Strasbourg II (2001)

Institution de travail :
Centre de Recherches Pluridisciplinaires sur les Communautés d'Afrique noire et des diasporas (CERCLECAD, www.cerclecad.org, Ottawa, Canada).
Adresse : 135, Rue Barrette, Ottawa, Ontario, K1L 7Z9, Canada

Fonction(s) actuelle(s) : Philosophe, Président du Centre de Recherches Pluridisciplinaires sur les Communautés d'Afrique noire et des diasporas (CERCLECAD, www.cerclecad.org, Ottawa, Canada)

Pays d'origine : République Démocratique du Congo

 

 

 

 

 

 

 

ESQUISSES AFRICAINES-par le PR Djibril Samb

Un des plus grands intellectuels africains et du monde.
1 er africain spécialiste de Platon
1 er africain à proposer une interprétation des rêves en Afrique sub-saharienne
1 er un des rares africains qui n'a pas voulu s'éterniser au pouvoir après deux mandats IFAN
Le professeur Djibril SAMB est un savant, un érudit et un chercheur infatigable, qu'il ne faut pas oublier comme on l'avait fait avec Cheikh Anta DIOP, apprécions nos intellectuels de leurs vivants. Il a été mon professeur et il est devenu un ami. Respect à ce géant de la pensée. PB C

ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATIONPHILOSOPHIE AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Le mot esquisse désigne une ébauche, une étude et, presque, trace une promesse. Il apparaît que ces esquisses forment ce que les Anciens appelaient stromates, terme qui désigne des tapisseries, en l'espèce des tapisseries africaines. Cet ouvrage propose donc des stromates africaines pour nourrir une pensée africaine vivante, qui puise dans son passé pour affronter le présent et préparer, chemin faisant, l'avenir.

Djibril Samb est grand prix de la Ville de Toulon (1997), prix la Bruyère/ médaille d'Argent de l'académie française (1998) pour son ouvrage intitulé « les premier dialogues de Platon : Structure dialectique et ligne doctrinale

 

 ANTONIN ARTAUD : essayiste, écrivain, poète, acteur et dessinateur


"LES VACANCES NOUS DONNENT L'OCCASION DE DECOUVRIR DES AUTEURS SINGULIERS.

UNE JEUNE CAGNEUSE FILLE DE LA COMEDIENNE LAROQUE MICHELLE ETC ;;;)INSCRITE EN LICENCE D'HUMANITE (LATIN-GREC-PHILO).
LORS D'UNE INTERVIEW LE JOURNAISTE LUI DEMANDE QUE LISEZ-VOUS ? ELLE REPOND MONPERE M'A OFFERT LES OEUVRES COMPLETES DE ANTONIN ARTAUD 700PAGES. ELLE EN AVAIT TELLEMENT BIEN PARLE QUE JE ME SUIS MIS A LE DECOUVRIR ET VOUS OFFRIR CES MORCEAUX CHOISIS". P B C

Antonin ARTAUD

Né à Marseille (France) le 04/09/1896 ; Mort à Ivry-sur-Seine (France) le 04/03/1948 (internaute)

Issu d'une famille bourgeoise, Antonin Artaud a une enfance perturbée pour des raisons sanitaires. Atteint de méningite, il souffre de troubles nerveux et de maux de tête chroniques qui le suivent pendant toute son adolescence et qu'il a du mal à soulager malgré des traitements à base d'arsenic et de mercure. Cette enfance difficile aura une influence sur ses relations sociales et sur l'ensemble de son œuvre.

À la fois essayiste, écrivain, poète, acteur et dessinateur, il arrive à Paris en 1920 et publie ses premiers écrits, des poèmes et des scénarios de films. Inspiré du surréalisme, il expose sa vision du théâtre, mais ne parvient pas à percer, faute de relations et de moyens financiers. Il se révèle en tant qu'acteur, collabore avec le théâtre de l'oeuvre et la Compagnie des Champs-Élysées avant de fonder son propre théâtre en 1927, le théâtre d'Alfred Jarry.

Il invente le "théâtre de la cruauté", un concept basé sur le rêve et le grotesque que l'on retrouve surtout dans "Le Théâtre et son double" (1938). Le public étant habitué aux mélodrames et aux vaudevilles, ce concept ne connaît pas le succès espéré.

Antonin Artaud se tourne alors vers le cinéma avec l'intention d'entrer dans la tête de ses personnages. Il prône "une remalaxation des choses du coeur et de l'esprit afin de leur conférer la vertu cinématographique qui est à chercher". Il propose plusieurs scénarios, mais un seul sera tourné, "La Coquille et le Clergyman". Il meurt le 4 mars 1948 d'un cancer diagnostiqué trop tard.

Antonin Artaud


Le devoir
De l'écrivain, du poète
N'est pas d'aller s'enfermer lâchement dans un texte, un livre, une revue dont il ne sortira plus jamais
Mais au contraire de sortir
Dehors
Pour secouer,
Pour attaquer,
L'esprit public,
Sinon
A quoi sert-il ?
Et pourquoi est-il né ?

Quand je lève les yeux vers vous on dirait que le monde tremble. Nul n'a jamais écrit ou peint, sculpté, modelé, construit, inventé que pour en sortir en fait de l'enfer. Il n'y a de mort complète que pour qui prend le goût de mourir. Il n'y a de péril absolu que pour qui s'abandonne.

L'Ombilic des Limbes de Antonin Artaud


Car on ne peut accepter la Vie qu'à condition d'être grand, de se sentir à l'origine des phénomènes, tout au moins d'un certain nombre d'entre eux. Sans puissance d'expansion, sans une certaine domination sur les choses, la vie est indéfendable. Une seule chose est exaltante au monde : le contact avec les puissances de l'esprit.

L'Ombilic des Limbes de Antonin Artaud


Il ne me faudrait qu'un seul mot parfois, un simple petit mot sans importance, pour être grand, pour parler sur le ton des prophètes, un mot témoin, un mot précis, un mot subtil, un mot bien macéré dans mes moelles, sorti de moi, qui se tiendrait à l'extrême bout de mon être.

Le moine (de Lewis) de Antonin Artaud


Je ne savais pas que la parole d'un homme pût toucher à ce point le cœur, qu'il suffit d'une simple voix humaine pour éveiller en nous tant de sentiments cachés, profonds. Il me semble que cet homme m'a révélé mon cœur !

Le théâtre et son double de Antonin Artaud


L'action du théâtre comme celle de la peste est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu'ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartufferie."

Le théâtre et son double de Antonin Artaud
Je tombe.
Je tombe mais je n'ai pas peur.
Je rends ma peur dans le bruit de la rage, dans un solennel barrissement.

Le théâtre et son double de Antonin Artaud


(...) pour tout le monde un civilisé cultivé est un homme renseigné sur des systèmes, et qui pense en système, en formes, en signes, en représentations.

C'est un monstre chez qui s'est développée jusqu'à l'absurde cette faculté que nous avons de tirer des pensées de nos actes, au lieu d'identifier nos actes à nos pensées.

Page 1 sur 519

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Video galleries

logotwitterFacebook