Audio

Epouses africaines refusent de participer au budget familial en France-le mari doit tout assumer : Il faut rompre avec certaines pratiques ( France, Sénégal et Afrique)

 

https://youtu.be/bbus9GJ3OxA

Ces femmes qui refusent de participer au budget familial le monde a changé il faut changer, kadidja la femme du prophète a été exemplaire
L'argent au centre des conflits
Certaines femmes gardent leur salaire pour investir pour elle se pavaner dans les cérémonies etc
Une amie me disait que certains hommes utilisent l'argent du couple pour se remarier et c'est une source de conflits;les mutations sont nécessaires

https://youtu.be/bbus9GJ3OxA

L'argent source de conflits dans certains couples africains : elle travaille et refuse au nom des «lois» religieuses de contribuer au budget familial
Certaines épouses africaines refusent de participer au budget familial en France-le mari doit tout assumer : Il faut rompre avec certaines pratiques ( France, Sénégal et Afrique)
Un enfant c'est un budget : entretenir un enfant dans les normes est une grande charge nécessaire et indispensable pour l'éviter de lorgner chez le voisin ou de le tenter de voler et d'aller en prison.

Les salaires sont relativement bas et nos familles sont grandes et les besoins conséquents.

Comment dès lors certaines femmes refusent de participer à la gestion familiale comme si le modeste salaire du mari peut combler tous


Elles ont un salaire et refusent de participer.
On a remarqué en France et ailleurs en Occident des couples brisés, des familles disloquées et c'est souvent l'argent qui est en cause. L'argent de la CAF c'est pour aider les familles à mieux s'occuper de leurs enfants mais certaines gaspillent cet argent.


Les causes sont multiples et variées mais on retiendra celle-ci avancée par la professeure d'histoire et géo, militante associative S Balaba : les maris n'hesitent pas a prendre ensuite de nouvelles épouses et de les mettre dans les maisons achetées avec les économies du couple ( le risque polygamique). On pourra dire aussi avec Sérigne Mansour Sy Djamil intellectuel et guide religieux sénégalais, que l' islam t'autorise à prendre une seconde épouse jusqu'à 4 même, mais ta conscience peut te l'interdire. Nous reviendrons sur ces aspects dans un autre article sur les mutations.

Comment, quand Khadidja la femme du Prophète a financé le commerce de ce dernier, comprendre que celles qui se réclament de la religion refusent d'aider les maris même pour acheter du sel.
A quelle est la cause de cette attitude alors que dans nos coutumes on a toujours vu nos mamans travailler, faire du commerce, du jardinage pour arrondir les angles.
Certains disent que c'est la faute des hommes ces immigrés qui vivent dans des conditions difficiles en Europe mais qui une fois au pays après 5 années d'absence et après avoir économisé beaucoup d'argent partent en vacances pour se faire prendre pour des nababs.
Certaines me disent que la faute aux femmes ou à nos cultures modernes, quand vous cherchez une femme elle vous pose comme première question que fais-tu comme travail, d'où viens–tu ?

Rentrée Scolaire : Accompagner son enfant pour réussir

 

VOICI LE LIEN

https://youtu.be/V7rGqslDhOA

https://www.youtube.com/watch?v=V7rGqslDhOA&feature=youtu.be

Rentrée Scolaire : Accompagner son enfant pour réussir
Comment aider nos enfants à réussir leur année scolaire ?

Comment aider nos enfants à réussir dans leur scolarité n'est pas une mince affaire mais ce n'est pas non plus trop compliqué. Il y a des mesures à prendre et qui n'exigent nullement de savoir lire et écrire, c'est du bon sens.

Il faut tout de suite dire que savoir lire et écrire sont importantes pour aider son enfant dans sa scolarité mais ce n'est pas indispensable.
L'exemple de ce vieux marocain de plus 70 ans qui ne sait ni lire ni écrire surveillait les études de ses enfants, il s'arrêtait quelque fois devant un cahier et pointait son doigt sur une écriture... L'enfant savait que son père ne sait ni lire ni écrire mais ce geste qui l'amusait démontrait que le papa s'intéressait bien à son travail, à la tenue du cahier, à l'écriture, au rouge sur la marge etc.

Bref, aider son enfant à réussir demande d'abord de veiller à la santé de l'enfant, à son hygiène, son sommeil, son équilibre. L'environnement doit être sain, il faut gérer la tv, les outils multimédias, ( Smarthphone, tablettes, ordinateur, musique, bruit etc ). L'enfant doit être dans un espace de travail correct, dans une chambre adaptée si possible.
Une fois que ces conditions sont réunies il va à l'école après avoir bien mangé, bien brosser ses dents, puis il faut l'accompagner à l'école en respectant les horaires.
Il est souhaitable que l'enfant reste à l'école pour y déjeuner et manger un repas équilibré qui respecte les convictions religieuses de chacun ( sans porc, très respecté en France).
Le temps de sommeil et le bon petit déjeuner permettent à l'enfant de bien tenir en classe.
A la fin de l'école certains parents s'arrêtent au parc pour que l'enfant y joue mais cela ne doit pas excéder 30 mn ou 1h puisqu'il faut savoir que l'enfant a pu se défouler pendant la récréation.
Après ce temps de loisir (+ goûter) il est bon que l'enfant revoie ses devoirs travaille un peu sous la vigilance de quelqu'un, le faire réciter, lire ne serait-ce que 5 à 10 mn tout est fonction de la classe de l'enfant.
C'est aussi le moment de préparer l'école pour le lendemain donc il faut faire le sac, s'assurer que le matériel est toujours là, etc. Les parents devront aussi demander à l'enfant son cahier de correspondance et l'agenda pour voir s'il y a un mot ou non.

Aider son enfant c'est aussi faire des choses avec lui pour le motiver en le familiarisant avec des pratiques, aller au cinéma, au théâtre, à la médiathèque, à la bibliothèque, au centre de loisirs, etc. Il ne faut manquer de familiariser l'enfant avec les livres, il y en de toutes sortes, lui raconter des histoires, ou comptines. Au sujet des histoires, on est pas obligé de lire des histoire en français, une histoire ou une chanson dans sa langue maternelle exige une concentration , une tenue , une attention de la part de l'enfant, cette attention sera requise aussi à l'école.
Dans notre société actuelle on demande trop aux enfants, on recherche la performance, le succès rapide et on laisse de côté tout ce qui est la vie, la solidarité, le partage, etc.
Aider un enfant, c'est le motiver, le stimuler, lui faire confiance, le féliciter et lui montrer son amour, son affection et sa fierté. N'oublions pas que le jeu est aussi important pour le développement de cet enfant et en aucun cas jouer avec son enfant est dégradant. On doit prendre du temps pour sa famille quel que soient nos occupations.

Aider un enfant c'est aussi être vigilant pour remarquer les lacunes, difficultés yeux, timidité, harcèlement, raquet, etc) on doit à chaque fois discuter avec lui en lui posant des questions, qu'as-tu fait aujourd'hui, as-tu réussi ce qu'on t'a demandé, où est ce que tu as eu des difficultés, et nous verrons ensemble. Aussi on pourra lui suggérer de dire au professeur qu'il n'a pas compris ceci ou cela et il ne faut pas avoir honte de ne pas comprendre..

Reprenons dans une sorte de résumé quelques pistes.

Winnicott, pédiatre et psychanalyste britannique nous demande de favoriser la curiosité naturelle chez l'enfant ce qui va favoriser son désir et sa volonté d'apprendre. Ainsi on verra l'enfant acteur et le parent celui qui le soutient dans son évolution.
Les parents doivent éviter de jouer au professeur, ils doivent s'intéresser à la scolarité des enfants.
Pour aider son enfant il faut l'aider à organiser son travail personnel et organiser des activités qui favorisent les apprentissages.
La réussite de des enfants ne repose pas seulement sur les bonnes notes comme nous l'avions dit. Elle est basée sur le bien être à l'école. L'enfant doit se sentir bien et en sécurité à l'école. Les parents mais aussi les enseignants par leurs attitudes peuvent y contribuer et doivent y contribuer.
Plutôt que d'aider l'enfant à réussir dans sa scolarité c'est l'aider à se construire pour être une personne complète et singulière par l'éclectisme et la maximisation des pratiques culturelles.
Il faut construire un être équilibré et autonome responsable de son existence. Parents et éducateurs doivent gérer de façon experte la carrière scolaire de l'enfant par la mise en place d'une grande continuité éducative (toute information scolaire ou extra-scolaire contribuent à façonnent l'enfant). Il est souhaitable de construire une transmission éducative plutôt que de léguer : il y a une dimension active de la transmission.
Faire confiance et laisser une certaine liberté aux enfants sous la vigilance des parents.

L'aide importante à apporter à l'enfant consiste dans l'attention et la présence à son enfant et à prendre le temps, s'accorder du temps pour faire des activités avec lui, d'échanger avec lui sans se lancer dans des sermons moralisateurs et destructeurs : il faut une co-éducation bienveillante.
En somme et comme Brigitte PROT le dit si bien pour aider son enfant dans son cursus scolaire, il faut :
-Favoriser son désir d'apprendre
-Ne pas jouer au professeur
-S'intéresser à sa scolarité
-Comprendre ses spécificités
-Fixer avec lui des objectifs concrets
-Donner un sens aux études
-Lui apprendre à gérer son temps
-Lui offrir un cadre propice au travail
-Contrôler plutôt que juger
-Reconnaître ses points forts
-Comprendre plutôt que s'inquiéter
-Donner l'exemple et donner le sens de l'effort.

Bibliographie sommaire :

Stéphane CLERGET : Réussir à l'école une question d'amour ?
-la réussite scolaire n'est pas qu'une question d'intelligence !
Fred DERVIN : La meilleure éducation au monde ? Contre-enquête sur la Finlande
Pie TSIBANDA : Ces enfants qui n'ont envie de rien ( Bernard Gilson Editeur' Belgique)
Dr Aldo NAOURI : Eduquer ses enfants. L'urgence aujourd'hui
Thomas GORDON : Parents efficaces
Céline Kula-Kim : Mutations de la famille africaine ; la parentalité au carrefour des modèles éducatifs.

La chronique de Pape Cissoko : La nécessité de voter comme acte citoyen majeur et responsable

https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc

 

https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc

La chronique de Pape Cissoko : La nécessité de voter comme acte citoyen majeur et responsable

Le vote est important.

Notre pays le Sénégal vit des heures hiostoriques.

 

La pauvreté, le chômage, les biens mal acquis, le clientélisme, l'influence des marabouts dans l'espace politique, la corruption, les litiges fonciers, le problème de l'eau , de l'éléctricité, les incivilités routières, les accidents de la route, l'insécurité, les dérives des mass medias, la santé, les albinos, les handicapés, le problème des enfants, etc nous invitent à prendre notre bulletin et de Voter.

Voter pour changer. La classe politique qui a dejà exercé le pouvoir perpétue une tradition et rien ne bouge.

Ce ne sont pas les monuments, les grands projets qui font un pays, un pays fonctionne quand il y a du travail, quand les gens travaillent en sécurité.

Il faut bien choisir une nouvelle génération d'hommes politiques pour un Sénégal nouveau sous le contrôle de la société civile.

Votons cet acte est le rempart à la violence et c'est l'expression de la démocratie.

A nos sœurs et frères-Ne partez pas ils vous tueront et vendront vos organes en Asie, ne partez pas dans le monde arabe ils ne respectent pas la peau noire

 

https://youtu.be/hrqEGnjyNMk

Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; les bonnes dans le monde arabe, la mafia chinoise, en lybie-le nouvel esclavage-en Mauritanie, Quatar, la violence sur les albinos( les sacrifices humains)etc 

 

A nos sœurs et frères-Ne partez pas ils vous tueront et vendront vos organes en Asie, ne partez pas dans le monde arabe ils ne respectent pas la peau noire

Il vaut mieux vivre dans la misère et mourir dans son pays auprès de ses parents que de mourir loin en échange de visa, d'argent et dans des conditions atroces.


Dites stop à ce nouveau trafic qui frappe les jeunes filles des pays pauvres.

En Asie on tue pour vendre les organes des jeunes filles noires innocentes venues soi-disant travailler pour sauver leurs familles pauvres. Quand on vous propose de grosses sommes d'argent, un visa, en contrepartie de votre petite fille de 12 ans à 15 ans, dites stop, appelez la police. Si vous ne faites pas vous aurez de l'argent mais votre fille ira loin pour être violemment assommée et découpée pour que ses organes soient enfin vendus... vous ne la verrez plus. Serez- vous heureux de savoir qu'elle souffre pendant que vous profitez de cet argent sale ?

Je suis choqué, je suis peiné, je n'aime aucune ségrégation, aucune violence, je respecte chaque être humain, mais il y a des scènes choquantes et déstabilisantes


Voici ce qu'une amie m'envoie


Bonjour à tous,


Je suis sous le choc de ce que je viens de voir.


En Afrique, des sociétés asiatiques voient le jour et proposent aux jeunes (particulièrement les jeunes filles) de payer des visas et des billets d'avion afin de se rendre en Asie et y travailler comme fille au pair. Une fois sur place ils ou elles deviennent esclaves et sont maltraitées. Mais le plus grave c'est que pour un grand nombre, ils et elles sont tuées pour alimenter un trafic d'organes. On récupère le cœur et d'autres organes pour les vendre aux marchés noirs, à des hôpitaux...


Pourquoi L'AFRICAIN ou le NOIR ne comprend pas qu'il est méprisé par beaucoup de peuple qui ne le considère même pas comme un être humain??!!


LA VIDÉO QUI SUIT EST DIFFICILE À REGARDER. J'ai décidé de ne pas la mettre en ligne. Mais vous connaissez cette vidéo ; une jeune fille avec la planche sur la tête
Mais il faut ouvrir les yeux. Faîtes tourner. Non arrêter ces bandits qui vont dans les pays pauvres pour acheter nos filles et les tuer ensuite

L'argent ne fait pas le Bonheur des parents

Ps / je ne dis pas que tous les chinois et tous les arabes sont comme ces bandits mais on est obligé de nommer ainsi sans semer la confusion, il faut être prudent. Vous savez que ce sont des africains qui tuent certains albinos pour les sacrifices humains.

Partagez au maximum et votez pour que nos politiques protègent les enfants et les citoyens africains

logotwitterFacebook