International

Publié dans International

Le Front national cherche à lever ses doutes lors d'un congrès crucial

Mar 10, 2018
Le Front national cherche à lever ses doutes lors d'un congrès crucial

C'est un week-end crucial qui s'ouvre pour le Front national et pour Marine Le Pen. Le parti d'extrême droite tient un congrès de refondation à Lille à partir de ce samedi 10 mars. Objectif : lever les doutes nés de la défaite à la présidentielle et de la piètre prestation de Marine Le Pen lors du débat d'entre-deux tours.

« Qu'on subisse un trou d'air, ça n'a rien d'étonnant. Cela faisait sept ans qu'on était en expansion. » Marine Le Pen le reconnait, le Front national est aujourd'hui en difficulté. Alors pour le refonder, pour le relancer, la présidente du parti d'extrême droite a un objectif « faire passer le FN d'une culture d'opposition à une culture de gouvernement ». Ce congrès doit en être le point de départ.

D'abord en écoutant ce que les militants ont sur le cœur : euro, Europe, immigration, questions de société. Le résultat des questionnaires remplis par les adhérents sera longuement commenté ce samedi après-midi.

Relancer ensuite en réorganisation le parti. Les statuts du FN datent de 1972 inspirés de ceux du Parti communiste. Ils étaient trop rigides selon l'état-major du parti. Exit donc le bureau politique à la connotation soviétique et le poste de vice-président. Il n'y aura donc plus de problème Jean-Marie Le Pen.

Enfin, pour parachever ce ravalement « du sol au plafond », selon les mots mêmes de Marine Le Pen, un nouveau nom sera proposé dimanche pour le parti. Ce sera sans conteste le moment fort de ce week-end.

« Je considère que n'ai pas encore terminé mon travail », conclut la dirigeante frontiste.

RFI

logotwitterFacebook