International

Publié dans International

Johnny dans les yeux, sous la plume d'A. Sthers

Déc 06, 2017 Poster par 
Johnny dans les yeux, sous la plume d'A. Sthers

 

Il est est parti, ainsi va la vie

Johnny dans les yeux, sous la plume d'A. Sthers


Dans mes yeux, sa biographie de Johnny Hallyday connaît un succès de librairie fulgurant. Amanda Sthers était hier au Leclerc Océane. Rencontre.
Comment est né le projet du livre ?


C'est une éditrice qui m'a soufflé l'idée d'une biographie. J'avais écrit Keith me sur Keith Richards. Mais, à la manière d'un roman. J'admire Johnny Hallyday, parce qu'il fait partie de notre histoire. Je l'admire depuis longtemps. À vrai dire, je ne pensais pas qu'il allait accepter mon offre. En l'occurrence, je crois que je suis arrivée au bon moment. La confiance s'est établie assez vite. Johnny est quelqu'un de très pudique, pas du genre à s'épancher. Il m'a fallu prendre ma place, jouer avec le temps, savoir attendre, écouter... J'ai pris des notes, écrit dans mes carnets des impressions, traduit à ma manière ses confidences, ses hésitations, ses convictions. Il savait que c'était mon écriture mais que c'était son livre.


A sa sortie « Dans mes yeux » a rapidement suscité la polémique.


J'aurais dû m'y attendre, plus peut-être ! Johnny ne laisse pas indifférent et c'est bien, mais résumer le livre à une série de règlements de comptes c'est aller vite en besogne. Le livre est aussi construit sur l'amitié, l'admiration, la tendresse. Il y a une certaine humanité qui se dégage en même temps que le portrait d''un homme

blessé. Et puis, il y a quelque chose d'émouvant dans la manière dont il se livre sans concession, sans complaisance.


En tant que romancière, vous avez trouvé votre compte dans l'exercice ?


Ce n'est pas nouveau, je crois comme beaucoup d'autres avant moi que le travail de l'écrivain, c'est de se glisser dans la peau d'un autre, de vivre d'autres vies que la sienne. Un peu comme une actrice endosse un rôle. Je me reconnais dans ce livre. Et mes lecteurs me reconnaissent aussi. Il n'était pas question de prendre le devant de la scène, mais de rester en retrait, fidèle, à la manière d'une actrice qui tient son rôle. En tout cas je suis là, avec mon style, avec mes questionnements, avec mes inquiétudes.


Si au final il vous restait juste une chanson ?


Ce serait Envie d'avoir envie. Et, pour moi avoir envie encore et toujours d'écrire.
Ouest-France.fr

L'envie
Johnny Hallyday

• Ce titre est extrait de l'album : Gang
• Année de sortie : 1986
• Label : Philips

Qu'on me donne l'obscurité, puis la lumière.
Qu'on me donne la faim la soif, puis un festin.
Qu'on m'enlève ce qui est vain et secondaire,
Pour que je retrouve le prix de la enfin.

Qu'on me donne la peine, pour que j'aime dormir.
Pour que j'aime le froid qu'on me donne la flamme.
Pour que j'aime ma terre qu'on me donne l'exil,
Et qu'on m'enferme un an pour rêver à des femmes.

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

Qu'on me donne la haine, pour que j'aime l'amour,
La solitude aussi pour que j'aime les gens.
Pour que j'aime les silences, qu'on me fasse des discours,
Et toucher la misère pour respcter l'argent ;

Pour que j'aime être sain, vaincre la maladie.
Qu'on me donne la nuit, pour que j'aime le jour.
Qu'on me donne le jour, pour que j'aime la nuit,
Pour que j'aime aujoud'hui, oublier les toujours ...

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

(solo)

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

L'envie --Johnny Hallyday

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

• Ce titre est extrait de l'album : Gang
• Année de sortie : 1986
• Label : Philips

Qu'on me donne l'obscurité, puis la lumière.
Qu'on me donne la faim la soif, puis un festin.
Qu'on m'enlève ce qui est vain et secondaire,
Pour que je retrouve le prix de la enfin.

Qu'on me donne la peine, pour que j'aime dormir.
Pour que j'aime le froid qu'on me donne la flamme.
Pour que j'aime ma terre qu'on me donne l'exil,
Et qu'on m'enferme un an pour rêver à des femmes.

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

Qu'on me donne la haine, pour que j'aime l'amour,
La solitude aussi pour que j'aime les gens.
Pour que j'aime les silences, qu'on me fasse des discours,
Et toucher la misère pour respcter l'argent ;

Pour que j'aime être sain, vaincre la maladie.
Qu'on me donne la nuit, pour que j'aime le jour.
Qu'on me donne le jour, pour que j'aime la nuit,
Pour que j'aime aujoud'hui, oublier les toujours ...

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

(solo)

On m'a trop donné, bien avant l'envie
J'ai oublié mes rêves et les mercis.
Toutes ces choses qui avaient un prix,
Qui font l'envie de vivre et le désir,
Et le plaisir aussi

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

Qu'on me donne l'envie,
L'envie d'avoir envie,
Qu'on rallume ma vie.

logotwitterFacebook