International

Publié dans International

ETA remet une liste de caches d’armes aux autorités françaises

Avr 08, 2017 Poster par 
ETA remet une liste de caches d’armes aux autorités françaises

L'organisation séparatiste basque ETA a « fourni aux autorités françaises une liste de caches d'armes », a confirmé ce samedi, lors d'une conférence de presse à Bayonne, la Commission internationale de vérification (CIV), une structure indépendante. Cette annonce intervient dans le cadre de son « désarmement total ».

Lors d'une conférence de presse à Bayonne samedi matin, la Commission internationale de vérification (CIV), une structure indépendante, a confirmé que lETA a « fourni aux autorités françaises une liste de caches d'armes ».

La remise a été effectuée par l'intermédiaire d' « artisans de la paix » de la société civile française et de la CIV, a indiqué son porte-parole, le Srilankais Ram Manikkalingam, professeur en sciences politiques à l'Université d'Amsterdam (Pays-Bas).

Depuis des années, la CIV œuvre à la solution du conflit basque mais n'est reconnue ni par Madrid, ni par Paris. Ces caches d'armes et d'explosifs, qui constitueraient ce qu'il reste de l'arsenal d'ETA, seraient au nombre de huit, et seraient situées dans le Sud-Ouest de la France. Selon des experts de la lutte anti-terroriste, l'arsenal d'ETA comprendrait environ 130 armes de poing et deux tonnes d'explosifs disséminés dans plusieurs caches.

Un jour historique

Cette remise aux autorités françaises est « un grand pas », est « un jour incontestablement important », a déclaré le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl. « Cette étape de neutralisation d'un arsenal d'armes et d'explosifs est un grand pas », un « jour incontestablement important », a-t-il affirmé.

L'organisation séparatiste basque espagnole ETA, qui avait mis fin en 2011 à quatre décennies de lutte armée, a promis de procéder ce samedi à son « désarmement total ». « Nous entrons dans une situation irréversible, la violence ne sera plus utilisée pour obtenir l'autodétermination et l'indépendance », a assuré vendredi Arnaldo Otegi, dirigeant du parti indépendantiste basque espagnol EH Bildu.

(Avec agences) RFI

logotwitterFacebook