International

Publié dans International

Macron en Corse: «Je ne suis pas le Père Noël»

Avr 08, 2017 Poster par 
Macron en Corse: «Je ne suis pas le Père Noël»

Emmanuel Macron, le candidat à la présidentielle d’En marche, s'est rendu ce vendredi 7 avril en Corse pour une visite d'une journée. Juste le temps de délivrer quelques messages à deux semaines du premier tour de la présidentielle.

Emmanuel Macron est en pleine discussion avec des enfants : « On est heureux en Corse alors ? » « Oui », répondent ces derniers. Comme souvent, ce sont des enfants qui sont d’abord venus à la rencontre d’Emmanuel Macron lorsqu’il est arrivé à Vescovato, un petit village corse accroché à la montagne.

Ambiance joyeuse et soleil radieux pour l’escapade dans l’île de Beauté du candidat qui a déjeuné en plein air au milieu des habitants, après avoir dit quelques mots : « Dans presque deux semaines, nous serons au premier tour de cette élection présidentielle. Je voulais en effet entamer cette dernière phase de campagne en me rendant ici. »

Et c’est à Vescovato qu’il a rencontré Jean-Guy Talamoni, le président indépendantiste de l’Assemblée de Corse, qui a fait une mise au point : « Je ne vais pas faire appel pour voter pour qui que ce soit. » Il s'agissait d'une simple prise de contact comme le confirme Emmanuel Macron : « On peut parler, même quand on ne partage pas les mêmes visions des choses. »

« Vous n'êtes pas des enfants »

Même s’il est campagne, Emmanuel Macron n’est pas venu en Corse les bras chargés de cadeaux électoralistes. Lors d’une petite réunion publique devant des centaines de personnes à Furiani, à côté de Bastia, il s’en est expliqué : « Je ne suis pas le Père Noël, et vous n’êtes pas des enfants. »

Un déplacement sans promesse mais avec un message : « Je ne veux pas d’une Corse sous perfusion. Je veux l’émancipation. » Une formule de circonstance qui ressemble un peu à une incantation.

RFI

logotwitterFacebook