International

Publié dans International

"1984" : les ventes s'envolent depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump par Bernard Lehut Journaliste RTL

Fév 16, 2017 Hit: 125 Écrit par 
"1984" : les ventes s'envolent depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump par Bernard Lehut Journaliste RTL

 

"1984" : les ventes s'envolent l'arrivée au pouvoir de Donald Trump


Depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, le célèbre roman d'anticipation de George Orwell, "1984", ne s'est jamais aussi bien vendu en Amérique, mais aussi en France. Explications.


C'est un effet inattendu de l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Les ventes de 1984, le célèbre roman de science-fiction du britannique George Orwell, s'envolent aux États-Unis et ailleurs dans le monde, y compris en France. Avant de voir pourquoi, il est peut-être bon de rappeler ce que raconte 1984. George Orwell le publie en 1949, nous sommes en pleine guerre froide et la planète vit dans la hantise d'une guerre nucléaire. Un contexte qui inspire fortement le roman.

Dans 1984, le monde est partagé entre 3 grands blocs, l'Océania, l'Eurasia et l'Estasia, 3 régimes totalitaires en conflit permanent. Océania est dirigé par le chef du parti unique, Big Brother, (Grand Frère), qui pratique une surveillance permanente de la population grâce à des écrans et à des caméras omniprésentes.


Des "alternative facts" imaginés par Orwell /Si les faits disent autre chose, les faits doivent être modifiés : le mensonge comme vertu !!!


L'Amérique de Trump n'est pas un régime totalitaire. Le rapport entre son arrivée au pouvoir et le regain d'intérêt pour le terrifiant roman d'anticipation de George Orwell, c'est qu'il y a une troisième dimension dans 1984. Outre la mise en garde d'Orwell contre le totalitarisme et le contrôle généralisé d'un monde moderne technomaniaque, le livre dénonce la manipulation des faits, le travestissement de la vérité.
Le héros de 1984, Winston Smith, est employé au Ministère de la Vérité, chargé de remanier les archives historiques et d'établir la vérité officielle du parti. Ainsi on peut lire page 283 et 284 : "Dire des mensonges délibérés tout en y croyant sincèrement, oublier tous les faits devenus gênants ! Si les faits disent autre chose, les faits doivent être modifiés

" Et George Orwell d'imaginer la notion de faits alternatifs, "alternative facts" en anglais.


Un parallèle entre l'actualité aux États-Unis et le cœur du roman
Au lendemain de l'investiture du président, le porte-parole de la Maison-Blanche assure, contre toute évidence, qu'on n'a jamais vu une foule aussi importante à Washington. Deux jours plus tard, le 22 janvier, l'une des proches conseillères de Trump, Kellyane Conway, est interviewée en direct sur la chaîne NBC à propos des affirmations mensongères du porte-parole. Involontairement, la conseillère reprend le concept de fait alternatif de 1984 et défend le principe d'une réalité parallèle dans laquelle la vérité deviendrait une simple question d'opinion et non une donnée objective.

Aussitôt, les médias et les réseaux sociaux relèvent la référence au roman de George Orwell qui, tout à coup, devient d'une actualité saisissante.

C'est un roman dont le cœur est surtout la manipulation des faits et la désinformation


Anne Assous, directrice de Folio


"C'est un roman dont le cœur est surtout la manipulation des faits et la désinformation, comment travestir une réalité pour arriver à un discours et une démonstration que l'on souhaite. On est en plein cœur de ce que l'on vit aux États-Unis actuellement", explique Anne Assous, directrice de Folio, l'éditeur français de 1984. Dans les heures qui suivent l'interview de la conseillère de Trump sur NBC, les ventes de 1984 flambent aux États-Unis... Le roman se classe numéro un sur Amazon et l'éditeur est en rupture de stock. Le phénomène se propage à d'autres pays, y compris en France, où les ventes ont été multipliées par 2,5 à en croire l'éditrice qui précise que ce sont "des faits réels et précis, sans mentir".

Donald Trump, dont ça ne semble pourtant pas être la tasse de thé, devient ainsi, sans le vouloir, le promoteur de la littérature. Morale de l'histoire, le regain d'intérêt spectaculaire pour le chef-d'oeuvre de George Orwell prouve une fois de plus le pouvoir qu'ont les livres d'apporter des réponses aux questions et aux inquiétudes soulevées par le temps présent.
RTL radio

Lu 125 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.